L’année des haricots blancs

L’histoire

Imaginez qu’un gouvernement dont l’économie est aux abois, décide de fermer les frontières et d’imposer l’autarcie au pays. Des voix s’élèvent contre cette dictature du marché, qui fatalement, seront réprimées.

Ce système peut-il perdurer et quelles en seront les conséquences ? Un homme s’y oppose.

Personnage réfractaire , bougon, raisonneur, légèrement asocial, « Indigné », il est exilé sur un îlot désert quelque part dans les Dom Tom, dans un univers à la Defoe. Il lutte contre la solitude, les éléments et un sort contraire. Depuis une dizaine d’année, il a déjà consommé près de 3000 boites de haricots blancs.

Condamné pour résistance au SPO, Service de Publicité Obligatoire, il voit soudain venir s’échouer un amateur d’exploit dont l’ »Ultra Léger Flottant » a subi des avaries. Il s’ensuit un « choc des cultures » à l’issue incertaine. Incompatibilités et incompréhensions opposent ces Robinson et Vendredi, si radicalement étrangers alors qu’ils appartiennent au même monde.

Imaginez, la consommation, la production, les courbes de croissance, l’économie mondialisée, expliquées par deux personnages hirsutes et réfractaires.

Reprise les 28, 29, 30 novembre et 1 décembre 2012 au Totem , 24 janvier 2013 et le
24 janvier 2014 au Théâtre Charles Dullin.
Texte de Francis Colonel
Mise en scène : Olivier Berardi
avec : F.Colonel. J.L Ahache

L’année des Haricots Blancs : spectacle d’AVRIL 2013

Photo du spectacle – Avril 2013