Lecteur Public

Le Lecteur Public lit aussi les textes que vous souhaitez entendre à l’occasion de tous types d’événements.

Note Artistique

Je travaille depuis plusieurs années maintenant sur les notions “musicalité“ de “vocalité“ et “dʼoraliture“.(1)

Lʼespace public (2) est pour moi et le coeur et le poumon de mon travail, il en est le cadre mais aussi lʼinspirateur. Cʼest dans cette espace que ce déploit une parole agissante. Cette dimension est pour moi éminemment politique.

De plus selon que ce soit dans les rues, les ruelles, les places, les avenues ou les cours  d’immeubles, les moments que je propose sont totalement différents. La dimension de lʼimprovisation y prend une place importante. Dʼautre part il est primordial dʼêtre et en proximité dʼavec le public et de le “haranguer“, lui qui ne fait que passer, et déambuler.

Cette nécessité de rentrer en contact et de réussir à ce que ce flux devienne auditoire et public éphémère, est notre challenge et notre moteur.

Ce que nous proposons :
-Lectures de poètes, de textes de théâtre de textes de la littératures, de nouvelles, dʼessai
philosophique, sociologique etc….jusquʼà la lecture humoristique du journal local;

-Accompagnement à la prise de parole de citoyen volontaire
Nous installons un climat propice, pour quʼécoute et réception entre nous et le public se fasse avec beaucoup de complicité et de réciprocité.

Le Lecteur public peut-être accompagné par un musicien. (voir la vidéo du Lecteur Public)

LIEN VERS LA PLAQUETTE DU LECTEUR PUBLIC

AVIGNON 2012

(1) Lʼoraliture: Terme qui a été inventé par Paul Zumthor (1915-1995) médiéviste suisse, spécialiste de l’histoire culturelle au Moyen Age, artisan d’une pensée de la littérature et de la culture nourrie de l’étude des phénomènes d’oralité qui permet de les distinguer du scripturaire et du littéraire.

Les écrivains et artistes africains mais surtout ceux issus de la Caraïbe ont pris à leur compte ce
qualificatif pour revendiquer leurs productions comme une véritable écriture non scripturaire .
L’oraliture est pour eux jusqu’à l’affirmation même d’une logique de pensée propre et différente de celle issu d’une civilisation basée sur l’écriture.

(2)Espace Public : Utilisé en premier lieu par Kant le concept a été défini plus précisément par
Hannah Arendt, en particulier dans Condition de l’homme moderne (1958) et dans La Crise de la culture (1961).L’espace public est une notion très utilisée en sociologie depuis la thèse de Jurgen Habermas intitulée L’espace public : archéologie de la publicité comme dimension constitutive de la société bourgeoise (1962) .
Pour Habermas l’espace public est « le processus au cours duquel le public constitué d’individus
faisant usage de leur raison s’approprie la sphère publique contrôlée par l’autorité et la
transforme en une sphère où la critique s’exerce contre le pouvoir de l’État. » L’espace public :
archéologie de la publicité comme dimension constitutive de la société bourgeoise (1962). source Wikipédia